28.07.2021
Les actualités MonOpticien.com

Tout savoir sur la cataracte

Première cause de cécité dans le monde, la cataracte est un trouble de la vision fréquent qui survient lorsque le cristallin, petite lentille ovale située derrière la pupille, perd de sa transparence.

Lorsque le cristallin s’opacifie, les rayons lumineux parviennent moins bien à la rétine, ce qui explique que la vision se brouille.

Le plus souvent, la cataracte se forme lentement, avec le vieillissement.

Résultats, le cristallin n’est plus transparent, la lumière ne peut plus le traverser. Les images ne se forment plus correctement au niveau de la rétine, qui tapisse le fond de l’œil.

Selon le type de cataracte, les symptômes suivants sont les plus fréquents :

  • Une baisse de vue de loin
  • Une baisse de vue de près
  • Un éblouissement
  • Les contrastes sont mal perçus
  • Une vision double sur l’œil atteint
  • Les couleurs sont ternes et atténuées

La cataracte s’installe souvent en plusieurs mois (l’apparition des symptômes est très différente d’un patient à l’autre) mais ce n’est souvent pas une cause de baisse de vue brutale.

 

Comment se traite la cataracte ?

Pour se débarrasser de la cataracte, le seul traitement possible est chirurgical. Cette opération consiste à remplacer le cristallin opacifié par un implant pour restituer une vision nette.

C’est l’opération la plus fréquente au monde et elle concerne près de 600 000 personnes chaque année en France.

Comment se passe cette opération ?

Elle se déroule le plus souvent en journée, en ambulatoire et sous anesthésie locale. Parfois, le patient reste à l’hôpital la nuit qui suit l’intervention.

En moyenne, ce type d’intervention dure 15 à 30 minutes et les deux yeux ne sont jamais opérés en même temps.

Avant l’opération, le praticien effectue des mesures du globe oculaire et calcule la puissance de l’implant : en effet, l’implant est choisi selon la morphologie de l’œil du patient et selon ses besoins en termes de correction visuelle. L’implant permettra non seulement de remplacer le cristallin, mais également de corriger, partiellement ou complètement, une myopie, une hypermétropie, une presbytie ou un astigmatisme.

 

Une fois l’œil désinfecté et anesthésié, l’ophtalmologiste pratique une petite incision dans la cornée. Ensuite, à l’aide d’une sonde à ultrasons, il déstructure le noyau du cristallin sans endommager la capsule qui le sépare de la partie postérieure de l’œil. Le noyau du cristallin est ensuite retiré pour être remplacé par un implant souple.

Dans la plupart des cas l’opération permet une excellente récupération de la vision dès le lendemain de l’intervention ou en quelques jours. Le patient peut ensuite reprendre sa vie quotidienne habituelle.

Les autres actualités MonOpticien.com

  • Protéger vos yeux des écrans

    Avec les confinements et la surexposition aux écrans, les spécialistes de la vue ont constaté une explosion du nombre de cas de myopie en France. Pour faire face à cette épidémie de myopie,...

  • Bien comprendre la DMLA

    1ère cause de handicap visuel chez les plus de 50 ans, la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) correspond à une dégradation d’une partie de la rétine (la macula), pouvant mener...

  • Quels aliments manger pour garder une bonne vue ?

    L’alimentation a un rôle essentiel pour la santé de nos yeux. En effet, plusieurs études ont prouvé l’existence d’un lien entre ce que nous mangeons et notre capacité à bien...

  • Quel comportement adopter dans ma conduite ?

    20 % des accidents de la route seraient liés à des défauts de vision. Alors pour éviter de prendre des risques voici quelques conseils concernant l’attitude à adopter en conduisant.     Faire...

  • Les 4 tendances lunettes de soleil 2021

    Quel que soit le lieu où vous vivez, les lunettes de soleil sont un accessoire indispensable en été ! Protection obligatoire pour nos yeux ou véritable objet de mode, découvrez dans cet article les modèles qui vont...

  • Comment repérer les troubles de la vision chez l’enfant

     D’après le baromètre de la santé visuelle 2019, 73 % des parents s’estiment être peu ou mal informés sur la santé visuelle de leurs enfants car « contrairement aux dents, l’œil ne...